Sofia Salazar

« Il y a des corps fatigués par le voyage qui cherchent à s’enraciner » : c’est à partir de cette phrase-clé que la sculptrice équatorienne de 22 ans, travaille depuis 2019. Sofia Salazar est venue étudier à l’école des Beaux Arts de Lyon et se forme auprès des artistes Pauline Bastard et Niek Van de Steeg. En 2021, elle est présente dans deux expositions, en juin à Paris et en juillet en Equateur. Avec pour projet, de développer un travail collectif intitulé « Umbilicas » en duo avec l’artiste brésilienne Zoe Baranek.

Son portrait à lire sur unik-artmag.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s